Make your own free website on Tripod.com

CIRCUIT SUR LES TRACES DE BONHEUR D'OCCASION (page 4)

14 Un peu plus loin sur la rue se trouve l'église Saint-Thomas-d'Aquin près de la rue Saint-Antoine.
À l'époque cette église, bâtie en 1923, était une église catholique irlandaise. Depuis la démolition de leur église, les catholiques francophones l'utilisent et l'ont rebaptisée « Église Saint-Henri ».
« Parce qu'elle (Rose-Anna) était fatiguée et qu'elle éprouvait le besoin de s'asseoir, de réfléchir, elle y entra et, à l'arrière de la nef se laissa choir sur le premier banc. » (ch. VII)

15 Empruntez la rue Saint-Antoine vers l'est. Tournez sur la rue Agnès et admirez, au 846, la maison de M. Eugène Guay (ancien maire de la municipalité de Saint-Henri) devenue le gîte « Bonheur d'occasion ». Tout en traversant le parc Saint-Henri remarquez la magnifique fontaine surmontée du monument à la mémoire de Jacques Cartier (découvreur du Canada), réalisée par le sculpteur montréalais Arthur Vincent en 1893. Vous êtes maintenant sur la rue Laporte en route vers la rue Saint-Jacques direction est. L'usine où travaillait Jean Lévesque était située rue Saint-Jacques angle Rose-de-Lima, coin nord-est.
À l'époque c'était une fonderie: la Robert Mitchell Co. Ltd.
« Une clarté vive incendiait les carreaux de la Montreal Metal Works, rue Saint-Jacques. » (ch. XIV)

 

Vous voilà au terme de ce circuit. En vous dirigeant vers l'est sur
la rue Saint-Jacques, vous arriverez à la station de métro Lionel-Groulx.
Profitez de l'occasion pour jeter un coup d'oeil vers le sud afin d'apercevoir
le Marché Atwater, un des plus beaux exemples d'Art déco à Montréal,
construit en 1931-1932 par les architectes Ludger et "Paul Lemieux.
« Naguère, elle (Florentine) était venue ici bien des fois avec son père,
faire les emplettes du samedi soir... »
(ch. XXI)

 

La Société historique de Saint-Henri espère que vous avez pris plaisir à parcourir le quartier Saint-Henri sur les pas de Gabrielle Roy et à en découvrir des coins qui vous étaient inconnus